Ne faites pas une « Aya Nakamura » sur les réseaux sociaux

Aya Nakamura c’est un peu la chanteuse à succès du moment. Repérée via ses chansons sur Youtube, elle a sorti deux albums dont le dernier lui a valu de participer à la dernière édition des NRJ Music Awards.

Pour un nom mal prononcé en direct

Et lors de la cérémonie, les animateurs Nikos Aliagas et Lio ont eu « le malheur » d’écorcher son nom de scène, s’excusant immédiatement tout de même. En soi la chose n’est pas grave, et cela s’explique par de multiples raisons :

  • le nom peu commun de la chanteuse,
  • des animateurs d’une autre génération,
  • le direct,
  • l’adrénaline… 

Le problème c’est que ces langues qui fourchent n’ont pas du tout plus à la jeune artiste qui s’est fendue d’un tweet assez virulent à l’encontre de hôtes de la soirée. Tweet qui depuis a été supprimé, surement par pression de la part de sa maison de disques. 

Il est compréhensible qu’Aya Nakamura soit exaspérée par le fait que son nom puisse être souvent mal prononcé. Le problème c’est qu’elle associe cela à un manque de respect alors qu’il s’agit simplement d’une erreur humaine tout simplement. 

Toujours réfléchir avant de tweeter 

Et dans ce cas-là que faire en matière de communication sur les réseaux ? Dans l’idéal éviter ce genre de réaction épidermique sous le coup de la colère. Lorsque vous êtes une personnalité publique, vous devenez une marque. Et en tant que marque, vous devez penser aux répercussions de vos publications. 

Il aurait été plus judicieux de la part d’Aya Nakamura d’opter par exemple pour l’humour si elle souhaite réagir sur la situation. Les médias sociaux permettent d’organiser des sondages en lignes. Elle aurait pu leur proposer de choisir son nouveau nom de scène entre « Yaka Nakamura » ou « Ava Nakamura ».  Par ce biais, elle transforme la situation en buzz positif et améliore son image publique.

Car son tweet a fait réagir de la mauvaise des manières. La jeune chanteuse a fait parler d’elle mais en véhiculant l’image d’une petite diva arrogante à l’orée de sa carrière. Car oui, le souci c’est qu’elle s’est attaqué à Nikos Aliagas, qui est l’animateur star des émissions musicales de la télévision française.  Cela a alors déclenchée une réaction en chaîne auprès des professionnels. Le point culminant sera l’échange houleux dans l’émission phare de C8 « Touche pas à mon poste » entre Gilles Verdez et Mathieu Delormeau. Clash télévisuel qui donnera encore lieu à un tweet viscéral de la part d’Aya Nakamura.

Soyez positifs même si cela vous emmerde

Tout va très vite sur les réseaux sociaux, et encore plus sur Twitter.

Un simple tweet peut avoir un impact incroyable que ce soit pour une célébrité ou une personne « inconnue ». Le meilleur exemple est celui du modèle photo @MannyKoshka qui a lancé un mouvement sur le « body positive » avec son #JeSuisCute. La viralité du mouvement avait été fulgurante mais les dérives aussi. De nombreuses photos se retrouvant par la suite sur des sites pornographiques. Ce qui avait occasionné des critiques acerbes de la jeune femme à l’encontre des hommes sous le coup de l’émotion. 

Mais quand vous êtes un personnage public, une entreprise, une association… essayez toujours d’être positifs dans vos échanges. Même quand vous êtes critiqués, agressés ou insultés, soyez respectueux, polis. Cela ne vous empêche pas de remettre les gens à leur place, faites-le simplement avec intelligence ! A ce sujet je vous invite à regarder les réponses des CM (community manager) de la SNCF à certains tweets très virulents. C’est à ce niveau-là une belle leçon de gestion de communauté et de viralité. Car cela ne nuira pas à votre image, et au contraire, vous pourriez gagner beaucoup de nouveaux followers grâce à vos traits d’esprit !

Merci d’avoir pris le temps de lire cet article et n’hésitez pas à faire part de vos retours d’expériences sur le sujet. 

via GIPHY

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *